Le courrier du manager – Cette semaine, Adèle offre ses conseils à Matthieu qui est manager de son équipe. Tout se passe bien avec son équipe, mais depuis quelque temps une nouvelle est arrivée et elle lui fait tourner la tête. Il est dans le flou et ne sait pas comment gérer la situation en tant que manager.

Chez Lik, nous souhaitons t’offrir un espace d’expression supplémentaire. Tu vas pouvoir raconter tes histoires, avec leurs nuances et leurs complexités. Pas de tabou ! Sens toi libre de nous écrire à coeur ouvert. Adèle te répond. Elle n’est ni médecin, ni psy, ni même coach. Adèle, c’est un peu la bonne copine qu’on rêve d’avoir !
N’hésite pas à lui écrire à adele@ouispoon.fr

Bonjour Adèle !  

Je t’écris car je suis en train de tomber dans le cliché du manager qui cherche “à se taper” une collaboratrice de son équipe. Tu m’excuseras cette expression, mais c’était pour renforcer le cliché. 

Je suis manager depuis deux ans environ. Je gère une équipe marketing dans une entreprise dans le secteur du luxe. Je suis responsable de quatre personnes, profils assez jeunes, fraîchement diplômées. Pour moi, devenir manager était un véritable enjeu.  Tout d’abord, pour ma carrière professionnelle, c’est une grande étape et je compte faire mes preuves et grandir. Ensuite, pour mon développement personnel, passer d’objectifs personnels à celui de développer une équipe est un véritable défi.

D’après les retours que j’ai eu, je mène assez bien ma barque. Mon équipe et moi, nous arrivons à atteindre les objectifs. J’ai l’impression d’avoir pris mes marques et que mes collaborateurs se sentent bien. J’essaie d’avoir une posture managériale et en même temps de la proximité. Tout s’est compliqué pour moi avec la nouvelle recrue, qui débute sa carrière chez nous. Je suis complètement sous son charme.  De son côté, elle ne semble pas indifférente.

Je suis partagé. Je suis convaincu que nous sommes deux adultes et que nous sommes capables de gérer la situation. C’est quelque chose de totalement commun et ça ne devrait poser aucun problème. D’un autre côté, je crains de prendre des risques inutiles. J’ai peur des commérages et du regard de mes supérieurs. Ce n’est pas dans la culture d’entreprise. Je redoute les répercussions sur ma carrière.

Enfin, j’ai des doutes sur mes propres capacités à séparer le côté  personnel et la collaboration professionnelle. Tout ce qui la concerne, je le prends nettement plus à coeur. Je n’arrive pas à prendre du recul. Je vis déjà cela comme un échec. Je perds de mon assurance car j’ai l’impression que tout le monde s’aperçoit de la situation.

Alors, je cherche des solutions. Comment puis-je retrouver le contrôle de la situation ? 

Je te remercie ! 

Matthieu


Cher Matthieu, 

Se taper ou pas sa collègue, telle est la question ! Ce n’est pas un cliché, c’est assez commun, c’est vrai. Les statistiques le montrent d’ailleurs. 1 français sur 4 est déjà tombé amoureux de son/sa collègue. Je ne sais pas si cela t’aide un peu, mais sache que cela fait partie de ce qu’on appelle des organisations humaines !

Merci pour ta transparence et de nous partager ton histoire. Elle aidera certainement d’autres personnes qui sont dans la même situation.

C’est un vrai dilemme que tu rencontres. Je ne vais pas te dire quoi faire car cela n’est pas mon rôle. Je vais essayer de t’offrir d’autres perspectives. Ton message repose sur une analyse coût/gain. Tu as parfaitement compris “les risques”.  As-tu essayé de te mettre à la place de ta recrue ? Tu sembles être à l’écoute de ton équipe et leur bien-être compte à tes yeux. Je suis ravie de voir cela, surtout d’un jeune manager. Je pense que l’exercice sera facile pour toi !

Pour commencer, j’aimerais te sensibiliser sur un point en particulier. C’est assez complexe à expliquer. Je vais donc te raconter une petite histoire. Lors de ma précédente expérience professionnelle dans une belle startup, la direction était composée de jeunes managers, charismatiques et brillants. Ils faisaient tourner les têtes, une grande partie de mes collègues étaient sous le charme. Pour l’instant, tout cela semble anodin. J’ai observé, beaucoup même. J’ai compris alors qu’ils utilisaient cela pour manager. Par cela, j’entends leur charme. Il y a une sorte de fascination qui se créait, en particulier auprès des plus jeunes. A priori, aucune limite n’était franchie. Toutefois, je percevais un malaise grandissant. Oui, ils en jouaient. Est-ce correct ? Je n’ai pas la réponse. Toutefois, par expérience, je sais qu’en début de carrière, le monde professionnelle est très impressionnant et qu’on ne maîtrise pas forcément les codes. Tout est nouveau, de même que la figure du manager. Alors oui, je pense que le manager a une responsabilité supplémentaire sur l’image qu’il renvoie et surtout il doit veiller à ne pas tomber dans une forme de manipulation.

Tu dois peut-être te demander, mais quel est le point commun avec mon histoire. J’y arrive. C’est pour cela que tu dois te mettre à la place de ta collaboratrice. Il nous manque son éclairage. Tu penses lui plaire, cela doit être certainement le cas. Ce n’est pas à moi de te le dire. As-tu songé au biais de ta posture ? Surtout, pourquoi ne pas faire son analyse coût/gain de son point de vue ? Si elle songe à une relation, elle a aussi des risques à envisager. Mais est-elle à ce niveau de réflexion ? Se sentira-t-elle libre de refuser si tu lui fais des avances ? Tu dois certainement faire les gros yeux en lisant cela mais ce n’est pas une évidence quand tu es jeune, quand tu commences un nouveau job et quand tu es dans la position du managé. Avec le “pouvoir” vient la responsabilité, c’est ça être un manager.

Je ne réponds pas vraiment à ta question. Je t’invite simplement à prendre de la hauteur sur la situation. Tu sembles être pris par les tourments de la tentation. Ce n’est pas une situation simple. Je suis certaine que tu trouveras une solution qui t’apportera satisfaction ainsi qu’à ta recrue.

Si tu veux avoir le témoignage d’une personne qui a vécu une situation similaire, une de nos contributrices s’est livrée sur sa propre histoire d’amour au travail.

Et si tu as d’autres questions, tu peux toujours m’écrire. Il y a également l’application Lik – Learning is king sur laquelle tu peux écrire à un Pool de top managers qui t’offrira plusieurs éclairages sur des situations du quotidien.

Adèle de Lik