C’est l’histoire d’une application de management pas comme les autres.

À l’été 2016, nos fondateurs se sont lancés dans l’aventure entrepreneuriale. Ils voulaient créer du lien au sein des entreprises, les recentrer sur l’humain. Leur première idée fut de créer une plateforme d’activités entre collègues, appelée OuiSpoon. 

Ils avaient peu de moyens, mais ont pu compter sur leur envie débordante et sur leurs compétences complémentaires. En 18 mois, ils avaient sorti plusieurs versions de leur produit, et signé quelques gros clients : EDF, Generali, Groupama. Cela leur permis de lever des fonds la même année… puis de recruter. Et c’est là que tout bascula.

De fondateurs à néo-managers

Sans même qu’ils ne s’en soient rendu compte, ils étaient devenus managers. Non pas parce qu’ils avaient des qualités intrinsèques de bons managers, mais tout simplement parce qu’ils avaient performé individuellement, que ce soit en tant que développeur, que designer, ou que commercial. 

Comme l’immense majorité des managers en France, ils l’étaient devenus par la force des choses. Et ils n’étaient pas prêts. 

Ils se rendirent vite compte à quel point manager était un métier à part entière, et à quel point il était clef. De nombreuses questions les assaillirent, et ils firent des erreurs. Ils sentirent que lorsqu’ils étaient de bons managers, leurs équipes performaient… et à l’inverse, lorsqu’ils étaient moins bons managers, leurs équipes étaient moins motivées, moins productives, moins engagées. Jusqu’à avoir un départ.

Savoir s’entourer pour devenir meilleurs

Les meilleures solutions, ils ne les trouvèrent pas tout seuls, ou que très rarement. Ils étaient très connectés à différents réseaux grâce à leurs parcours respectifs. Ils baignaient dans l’entrepreneuriat grâce à ESCP Europe et à ENSCI – Les ateliers, ils étaient connectés au Numa, furent lauréats du MoovJee puis du Réseau Entreprendre, incubés à ParisTech Entrepreneur, et profitèrent de toutes ces opportunités pour poser leurs questions et exprimer leurs doutes à leurs pairs entrepreneurs et à leurs mentors. 

Ces échanges étaient extrêmement riches. Quel chance de voir ce qui se faisait ailleurs, pourquoi c’était ainsi, et de comprendre comment cela avait été vécu ! 

Tous ces retours d’expérience les nourrissaient, les inspiraient, et ils rêvaient de pouvoir regrouper et sauvegarder tous ces retours qu’ils avaient par sms, par facetime, ou tout bonnement par simple appel sous leurs questions, archivés. Et donc de les retrouver à tout moment, là, ordonnés et vivants à la fois.

C’est alors que vint l’idée de Lik – Learning is king.

De l’idée à la concrétisation

Lik, c’était cette application où ils pourraient poser leurs questions professionnelles à ces gens qui avaient plus d’expérience qu’eux, et y trouver leurs réponses sous un format court : échange d’sms, message vocal, ou petite vidéo.

Mais pourquoi garder tout ça pour eux ?

S’ils avaient des questions pertinentes, d’autres pouvaient également en avoir. Quel gâchis ce serait de ne pas en profiter et de ne pas accéder aux réponses faites aux autres ! Pourquoi attendre de se poser la question pour commencer à chercher des réponses, si elles pouvaient déjà être là, dans l’application, le moment venu, grâce à la communauté ?

C’est exactement pour cette raison que Lik est spécial. Lik, c’est un concentré de retours d’expériences vivants et concrets accumulé par toute la communauté, et accessible à tous en quelques secondes. 

Il n’y a pas de sachants-experts qui éduquent des apprenants passifs. Tout le monde peut être, selon le sujet, à la fois sachant et apprenant. Tout le monde peut partager son retour d’expérience et faire grandir la communauté. Tout le monde peut consulter les retours d’expérience des autres et décider de mettre en place ce qui résonne le plus en lui pour son équipe.

En somme, Lik – Learning is king, c’est l’application dont nos fondateurs rêvaient pour eux, dont ils sont les premiers utilisateurs, et qu’ils ont ouverte à tous. C’est cette sincérité et cette humilité qui fait que Lik est si spéciale et si humaine.