Le courrier du manager – Cette semaine, Adèle offre ses conseils à Nadir dont le manager a l’humour un peu trop taquin. Cette fois-ci son humour a (fortement) dépassé les bornes et Nadir ne sait plus comment gérer une situation qui le dérange et qui le met dans l’embarras vis-à-vis de ses équipes et de son manager.

Chez Lik, nous souhaitons t’offrir un espace d’expression supplémentaire. Tu vas pouvoir raconter tes histoires, avec leurs nuances et leurs complexités. Pas de tabou ! Sens toi libre de nous écrire à coeur ouvert. Adèle te répond. Elle n’est ni médecin, ni psy, ni même coach. Adèle, c’est un peu la bonne copine qu’on rêve d’avoir !
N’hésite pas à lui écrire à adele@ouispoon.fr

Bonjour Adèle,

Je m’appelle Nadir, 31 ans et je gère une équipe de 5 personnes dans une entreprise de logistique.  Cela fait 2 ans que je suis dans la même société.

Nous connaissons une période de croissance. J’ai vu mon périmètre de responsabilités grandir ainsi que mon équipe. Depuis quelques mois, j’ai un nouveau manager qui a été recruté pour nous aider à gérer cette phase de croissance, nous structurer et nous apporter son expertise. Mon manager a 10 ans d’expérience dans des grandes structures. Son recrutement m’a beaucoup rassuré. J’avais peur de ne pas tenir le cap entre les exigences grandissantes de la direction et la gestion de mon équipe.

L’arrivée de mon manager s’est bien déroulée. Il a très vite pris les choses en main et s’est bien bien intégré. Tu dois certainement te demander mais quel est le problème ? J’y arrive. 

Il me semble important de préciser un peu la personnalité de mon manager. C’est un bon vivant, qui aime rire et animer l’open-space. Il a d’ailleurs un rire tonitruant qui s’entend à des kilomètres. Son humour est potache et parfois limite. J’ai remarqué que ses blagues se portent souvent sur mon équipe. J’ai cru percevoir quelques sourires gênés et des gros yeux, notamment auprès de mes collaboratrices. Je vais pas te mentir Adèle. Il m’est arrivé d’avoir des rires complices.

Mais j’ai beaucoup moins ri, quand j’ai été victime de son humour. Je me suis absenté pendant quelques jours à la suite d’une blessure qui nécessitait une opération.  En mon absence, mon manager s’est amusé à faire un montage avec ma photo, doublé d’un commentaire sur mes origines. Mon équipe s’est chargée d’enlever ce montage raciste qui a été placardé dans tout l’open space. 

Je suis en colère pour plusieurs raisons. Mon manager a profité de mon absence pour me décrédibiliser et son humour a dépassé les bornes. Ensuite, je n’ai pas su protéger mon équipe quand elle en faisait les frais. Eux, à l’inverse, ont été vigilants, m’ont alerté et m’ont soutenu.

Alors Adèle, ma question est simple. Comment gérer la situation ? Comment dire à mon supérieur qu’il a dépassé les limites ? Et surtout, comment reconquérir mon équipe ?

J’ai hâte de te lire !

Nadir


Cher Nadir,  

Tout d’abord, j’espère que tu vas mieux et que tu te remets de ton opération. 

Je tiens à te remercier pour ton témoignage. Bravo à toi d’appeler à l’aide quand tu en ressens le besoin, ce n’est pas commun dans le monde professionnel. Ton histoire aidera d’autres personnes à affronter leurs difficultés et à en parler. Alors, merci !

Ton histoire questionne finalement les limites de l’humour et le respect entre collaborateurs. Il s’agit d’un large sujet mais pas si compliqué. Ce que je vais te dire n’implique que moi, il s’agit simplement de ma vision. J’espère qu’elle t’apportera un éclairage différent.

J’ai noté plusieurs points.  Commençons par la blague dont tu as fait l’objet. Pour moi, il n’est pas correct de se moquer de ses collaborateurs et encore moins pendant leur absence, en leur retirant ainsi un droit de réponse.

Par ailleurs, tu soulignes dans ton message le caractère raciste de la blague. C’est une autre limite qui a été franchie. Ce n’est pas tolérable et cela dans n’importe quelle sphère. Je te conseille de signaler ce comportement. Il y a des lois et la loi condamne les propos racistes. Il est important d’être vigilant afin de préserver le vivre ensemble. Je t’invite sans attendre à parler à ton service des ressources humaines. Tu seras accompagné dans ta démarche et n’hésite pas à consulter d’autres avis à l’extérieur de ton entreprise. Tu as des droits et il est essentiel de les défendre. Ton témoignage montre à la communauté Lik que certains combats doivent être menés, encore en 2019.

Enfin, tu sembles avoir une superbe équipe qui tient à toi. En décrochant ces affiches, ils ont exprimé leur indignation. Tu peux clairement compter sur eux et sur leur capacité à dire non.  C’est rassurant, ils t’aideront à passer ce cap délicat.  

Dans ton message, tu sembles te sentir coupable. Tu es manager mais tu n’es pas parfait. Tu restes un être humain qui commet des erreurs.  Il est important de se montrer indulgent envers soi pour progresser et tirer rapidement des leçons. Ton équipe ne t’en tiendra pas rigueur si tu échanges avec eux et reconnais ce que tu penses avoir fait de mal. N’hésite pas à parler de ton état d’esprit et de ce que tu ressens. En retour, ils t’exprimeront peut-être leurs perceptions et leurs remarques. Nourris-toi de leurs retours pour apprendre et progresser. Ces moments sont clés pour nouer une relation de confiance et d’entraide. Je suis certaine que  vous trouverez ensemble une issue favorable à cette situation. Faîtes confiance à l’intelligence collective. 

Nadir, je terminerai par un simple conseil. Je t’invite tout simplement à t’écouter ainsi que tes collaborateurs. Si tu perçois un malaise, il faut en parler. Être vigilant pour soi et pour tous, c’est aussi une mission du manager.

Si tu as d’autres questions, tu peux toujours m’écrire. Il y a également l’application Lik – Learning is king dans laquelle tu peux écrire à un Pool de top managers qui t’offrira plusieurs éclairages sur des situations du quotidien.

Adèle de Lik